Rechercher

ET IL PASSA DE L'AUTRE COTE

Dernière mise à jour : avr. 5



Il est des semaines où , parfois, "l'Autre côté" se rappelle à nous à la volée. Accompagner une équipe où l'un des leur a été subitement emporté, n'est pas sans émotion. Je suis encore traversée d'une chaleureuse compassion vis à vis de ces coéquipiers douloureusement déchirés. Ces mots contés de Jacques Salomé sont venus ,dans l'instant, me réconforter et m'inviter à ME REALISER...puissent-il vous apporter un délicat soutien si "l'Autre côté", à vous, s'est aussi rappelé.


"Il était une fois, un Homme qui avait rêvé tout jeune de voyager, de découvrir le Monde, d'aller à la rencontre de la beauté, du plaisir et de la Joie. Mais sur l'insistance de ses parents, de sa famille, il choisit une vie de labeur, de devoirs et d'obligation. Cette Vie là lui avait permis d'aller au delà de son propre pays; son rêve s'était sclérosé en plaques. A l'automne de son existence, son corps se paralysa par petits bouts. Bientôt, il resta coincé, immobilisé sur une chaise roulante. Alors, cet Homme commença à voyager dans son COEUR. Il retrouva en lui tout l'Amour, toutes les tendresses rencontrées. Il retrouva non pas ce qu'il n'avait pas vécu, mais au contraire tout ce qu'il avait vécu. Les petits riens, les moments fragiles, les instants trop fugaces, les clins d'oeil, les gestes esquissés, les rencontres imprévues qui contenaient le germe de tant de possibles qu'il n'avait pas su laisser fleurir en lui au temps de sa MATERNITE. Chaque jour immobile de plus en plus paralysé, il voyageait. Que de chemins parcourus au pays de la TENDRESSE! Bien plus que cent fois le tour de la Terre. Il découvrait ainsi, au fil des jours, une LIBERTE NOUVELLE. Celle de voyager sur les routes ensoleillées de son imaginaire. Lui qui avait été toute sa Vie réaliste, dur en affaire, il s'étonna même de s'enhardir à explorer ,un peu plus chaque jour, les chemins inexplorés de ses REVES. Et puis, un très beau matin, le Coeur plus léger, il décida d'aller visiter l'Univers... et passa de l'AUTRE COTE."

Photo: Mathis DUMAS photography

6 vues0 commentaire